Débilité moderne multicolor

Depuis Libération : Le jeudi 27 novembre, à l’occasion d’une représentation au Théâtre Gérard-Philipe à Nanterre (Hauts-de-Seine) d’Exhibit B, pièce antiraciste du Sud-Africain Brett Bailey, des antiracistes manifestent et s’en prennent physiquement à d’autres. Incompréhension générale. Alors que Brett Bailey entend apparemment faire expérimenter au spectateur les horreurs de la colonisation, ceux qui s’opposent à cette œuvre arguent que l’utilisation du corps noir et l’itération des fantasmes blancs ne sauraient en aucun cas provoquer la catharsis attendue et que, quand bien même, il y a des façons moins «racistes» de lutter contre la négrophobie. Le clash est surtout l’occasion de mesurer le mécontentement de toute une partie de la population française quand elle s’aperçoit que les stéréotypes à son égard ne sont pas guéris et que Franz Fanon n’a pas été lu.
La rupture, pour les intellectuels, c’est de s’apercevoir que désormais les musulmans s’occupent de l’islamophobie, les Noirs de la négrophobie, les juifs de la judéophobie, mais plus personne du racisme ni de l’imbécillité, qui sont le lot de tous les hommes.
ÉRIC LORET

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s