Revue de cinéma

Revue de cinéma.
Une histoire d’amour d’Helene Fillières.
Lent, très lent. Mais beau, très beau.
Il n’y avait qu’elle pour jouer ce rôle, pour y être aussi belle et aussi libre. Et lui pour être autant malsain. Laetitia, superbe ton regard au moment d’appuyer. Et tu es belle quand tu traites quelqu’un de « pauvre merde » (La scene du restaurant). Enfin on parle de mort et de sexe dans un film français!
Merci Hélène. Un film sobre pour un sujet qui ne l’est pas.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s